[vc_row][vc_column][vc_empty_space][vc_row_inner][vc_column_inner width= »1/3″][vc_single_image image= »3313″ img_size= »350*350″][/vc_column_inner][vc_column_inner width= »2/3″][vc_empty_space][vc_column_text]

Parcours de l’artiste

[/vc_column_text][vc_column_text]

Le parcours de Yoëlys est tout aussi surprenant que ses créations. Docteur en pharmacie, cette artiste curieuse a toujours été attirée par la nature, et notamment le monde végétal. Ses études lui ont permis de découvrir la beauté des détails botaniques. Yoëlys les apprécie particulièrement par le biais de la photo macroscopique. Cette technique de prise de vue met en valeur l’élégante complexité des lignes que dessinent la nature.

[/vc_column_text][vc_column_text]

Pour matérialiser ce que la nature lui inspire, Yoëlys a choisi la laine feutrée. Elle s’est ainsi formée auprès de Sandrine Bihorel, une artiste feutrière reconnue mondialement, afin de s’approprier toutes les techniques du feutrage.

[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Ses inspirations

[/vc_column_text][vc_column_text]

Depuis, au cours de ses balades, son œil observe attentivement les formes, les matières et les couleurs des végétaux, des champignons, mais aussi des minéraux. Les lois de la chimie et de la physique moléculaires auxquelles est soumise la matière aboutissent à de magnifiques œuvres d’art naturelles.

[/vc_column_text][vc_column_text]

« La nature est si belle et si surprenante…  elle représente le meilleur artiste que je connaisse. »

                                                      Yoëlys

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »40 px »][vc_column_text]

Ses émotions

[/vc_column_text][vc_column_text]

S’y ajoute son hypersensibilité, une faculté à ressentir plus intensément ce qu’elle perçoit. Yoëlys est ainsi en perpétuelle analyse du monde qui l’entoure, dans sa plus grande finesse.

[/vc_column_text][vc_column_text]

Cette vie toute en réflexion constante et en émotions lui demande de revoir son rapport aux autres. Pour limiter les effets des émotions négatives, Yoëlys essaie d’instaurer un climat de bienveillance autour d’elle, qui implique une écoute attentive, une compréhension de l’autre, de l’indulgence envers autrui sans pour autant renoncer à ses convictions. Cette bienveillance se retrouve dans son travail.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]